labo entete web 01

Laboratoires

Toutes spécialités confondues, les laboratoires du CHRU de Nancy réalisent chaque année 166 millions d’actes de biologie (B & BHN), plus de 335 000 actes d’anatomie et cytologie pathologiques, plus de 10 000 analyses de biologie environnementale et près de 2 800 consultations (génétique, biologie de la reproduction, hématologie biologique).

En 2019, le CHRU a regroupé plusieurs de ses spécialités dans son nouveau Bâtiment de Biologie médicale et Biopathologie : plateau technique automatisé pour la biologie médicale, full automation en bactériologie, laboratoire de sécurité microbiologique, plateforme de biologie moléculaire, plateau de biopathologie…

RÉFÉRENCEMENT DES ANALYSES
réalisées pour les laboratoires et centres hospitaliers

 

PRESTATIONS ENVIRONNEMENTALES
catalogue 2019

 

Patient au CHRU de Nancy ?
vos résultats de biologie en ligne
(hors Urgences et hôpital d’enfants) 

labo encart web manuel   labo catalogue presta environnementales LBE CHRU   labo pibio encart web

Nouveau Bâtiment de Biologie médicale et Biopathologie

Inauguré le 1er juillet 2019, le BBB regroupe les activités de biologie médicale du CHRU de Nancy et celles de biopathologie du CHRU et de l’Institut de Cancérologie de Lorraine.
Grâce à ses équipements de dernière génération et une refondation de son organisation, le CHRU renforce la performance et la qualité de son laboratoire au service de tous les patients du territoire et de la recherche.
Le bâtiment est conçu pour s’adapter aux évolutions techniques et fonctionnelles des laboratoires de demain. Il permet d’augmenter la vitesse de réalisation des examens et de diminuer le délai de rendu des résultats pour une amélioration du parcours patient.

Le plateau technique automatisé et la zone « réception - tri – enregistrement »  fonctionnent 24h/24, 7j/7.Il s’agit de la première plateforme publique du Grand Est qui connecte biochimie, immunologie, hémostase et hématologie sur une chaine robotique.
Le plateau est relié aux services de soins par pneumatique pour l’acheminement des prélèvements.
Le robot coursier Médilog rationalise les flux des échantillons par un dispatching automatisé des tubes vers les secteurs spécialisés et les différentes équipes du laboratoire.

Le full automation en bactériologie automatise le processus primaire : ensemencement de culture, incubation et lecture périodique de la culture microbienne.
Les boites ensemencées sont incubées dans des étuves dites intelligentes : les cultures sont régulièrement prises en photo et au bout d’un temps paramétré, les boites sans croissance sont éliminées et les cultures positives poursuivent leur processus d'analyse.
Les bactéries sont ensuite identifiées et la sensibilité aux antibiotiques peut être testée. A terme ces processus d’identification de la bactérie et de réalisation des antibiogrammes seront eux aussi automatisés.

Le laboratoire de sécurité microbiologique de niveau L3 vient renforcer les moyens de diagnostic, de recherche et de sécurité sanitaire du CHRU de Nancy en matière de virologie et de bactériologie.
Cet équipement de pointe permet de manipuler des  micro-organismes et des toxines  hautement pathogènes (dont les coronavirus, mycobactéries, virus Ebola...)  et tout autre Agent Infectieux Hautement Pathogène Emergent (AIHPE).

La plateforme de biologie moléculaire regroupe les activités de dépistage et de diagnostic moléculaire. Elle permet un diagnostic syndromique des maladies infectieuses (basée sur la détection de séquences génétiques d’ADN ou d’ARN caractéristiques d’un micro-organisme) et le diagnostic de nombreuses pathologies (recherche de l’altération d’un ou plusieurs gènes ou de son environnement au sein de l’ADN). Les pathologies relevant de la génétique constitutionnelle (diagnostic prénatal, maladies génétiques), de la cancérologie ou encore les maladies métaboliques sont maintenant explorées au niveau moléculaire.
La plateforme du CHRU de Nancy bénéficie d’équipements de pointe avec notamment l’acquisition récente d’un séquenceur de quatrième génération. 

Le département de biopathologie, commun au CHRU et à l’ICL, regroupe les activités d’anatomie et cytologie pathologiques et de biologie moléculaire des tumeurs solides.
Ce regroupement permet de rationaliser la mise en application de techniques innovantes et d’améliorer le diagnostic en pathologie, notamment en cancérologie avec le développement du diagnostic moléculaire appliqué à la personnalisation thérapeutique.

Spécialités de biologie médicale

Microbiologie (bactériologie, virologie et parasitologie – mycologie)
- recherche et identifie tous les types de micro-organismes infectieux  (dont les hautement pathogènes au sein du Laboratoire L3) générant des épisodes infectieux chez les patients.
- détermine la sensibilité de ces germes aux antibiotiques ou aux antifongiques et travaille sur l’épidémiologie des bactéries multi résistantes.

HLA (ou histocompatibilité)
Lors de greffes d’organe ou de tissus, étude de la compatibilité tissulaire entre un donneur et un receveur afin de limiter le processus de rejet.
Deux types d’examens réalisés : le typage des molécules HLA des patients donneurs, en particulier pour les greffes de moelle osseuse, et la recherche d’allo-anticorps anti HLA dans le cadre des transplantations d’organes (rein, cœur, poumon, foie…).

Immunologie : examens pour le diagnostic et le suivi thérapeutique des personnes souffrant de maladies immunologiques aiguës et chroniques (maladies auto-immunes et inflammatoires, allergies, déficits immunitaires).

Hématologie biologique : examens de première ligne et d’urgence, c’est-à-dire les examens de cytologie (numérations et formules sanguines) et d’hémostase (coagulation et suivi des traitements anticoagulants).
Activités spécialisées : diagnostic des pathologies de l’hémostase à risque hémorragique et pathologies de l’hémostase à risque thrombotique, myélogrammes, immunophénotypages des leucémies et lymphomes par cytométrie en flux.

Génétique
Diagnostics en anténatal et postnatal :
- trisomies 21, 18 et 13, déficit intellectuel (techniques de  cytogénétique conventionnelle : étude du nombre et de la structure des chromosomes)
- mucoviscidose, maladie de Huntington, syndrome du X fragile, prédisposition au cancer du sein et de l’ovaire (techniques de génétique moléculaire : étude de la mutation des gènes)
Et examens de génétique somatique pour le diagnostic de certaines leucémies, hémopathies malignes…

Pharmacologie – Toxicologie
Examens de première ligne et d’urgence (suivi thérapeutique, recherches de toxiques sanguins et urinaires) et examens spécialisés :
- le dosage des médicaments (immunosuppresseurs, anti-épileptiques...) dans le cadre du suivi thérapeutique pharmacologique  des patients du CHRU de Nancy et des hôpitaux de la région comme le CHR Metz Thionville et les CH d’Epinal et de Neufchâteau,
- le criblage toxicologique dans le cadre d’intoxications prises en charge au CHRU
- les activités médico-légales et d’accidentologie.
La réalisation de ces examens est possible grâce au plateau de spectrométrie de  masse de dernière génération qui permettra à terme le criblage toxicologique  au niveau capillaire.

Biochimie – Biologie moléculaire et Nutrition : examens d’urgence et de première ligne de biochimie (hormonologie, métabolisme, nutrition) pour les patients du CHRU de Nancy.
De nombreux examens spécialisés sont effectués en lien avec le centre de référence des maladies héréditaires du métabolisme. Le centre régional  de dépistage néonatal est intégré au laboratoire.

Cancers et médecine personnalisée

 Au sein du Pôle Régional de Cancérologie, le CHRU de Nancy et l’ICL poursuivent leur collaboration à travers la mise en place d’un important département commun de biopathologie au bénéfice des personnes atteintes d’un cancer (8 000 nouveaux patients accueillis chaque année par les deux établissements).

La mutualisation des activités de biopathologie CHRU & ICL permet d’optimiser la mise en œuvre d’un diagnostic innovant basé sur l’intégration d’examens en anatomie et cytologie pathologiques et en biologie moléculaire des tumeurs solides.

Elle permet ainsi d’asseoir le développement de la médecine personnalisée, de réaliser des explorations innovantes de génétique moléculaire pour le diagnostic, le pronostic et la recherche en cancérologie.

Les thérapies ciblées constituent des traitements « sur mesure » adaptés aux caractéristiques moléculaires de la tumeur de chaque patient. Elles sont aujourd'hui utilisées dans plusieurs types de cancers, certains très fréquents, parmi lesquels le cancer du sein, le cancer du poumon et le cancer colorectal. Les patients concernés doivent bénéficier de tests de biologie moléculaire réalisés dans des conditions de qualité optimales et dans des délais compatibles avec leur prise en charge.

La création de ce département commun CHRU & ICL favorise la nécessaire coordination entre cliniciens, pathologistes et biologistes dans la mise en œuvre des thérapies ciblées et permet d’anticiper les besoins des patients au niveau interrégional, voire avec les pays frontaliers.

Le département de biopathologie utilise les ressources techniques de la plateforme de biologie moléculaire et pourra bénéficier d’un nouveau séquenceur de dernière génération. Cet appareil permettra une analyse élargie, plus fiable et plus rapide de gènes utiles à la fois au diagnostic et à la prescription de thérapies ciblées, ainsi qu’à la recherche de prédisposition au cancer en oncogénétique. Cette acquisition a reçu le soutien de la Ligue Contre le Cancer 54 (opération Octobre rose).

Thérapie Cellulaire et banque de Tissus

L’Unité de Thérapie Cellulaire et banque de Tissus (UTCT) du CHRU de Nancy est en charge de la préparation, du conditionnement, du contrôle, de la conservation et de la distribution des produits de thérapie cellulaire à visée de greffe. C’est à partir de cellules souches que les équipes travaillent à produire par exemple des cellules du cœur, des cellules de vaisseaux sanguins ou pour reconstruire des tissus.

La banque de tissus est autorisée par l’ANSM pour la validation, la conservation, la cession et la distribution de tissus destinés à la greffe : cornées, os massifs, têtes fémorales, artères, tendons & ligaments et membranes amniotiques.
L’équipe collabore avec différents sites de prélèvement de la région. Après réception de ces tissus, l’équipe valide leur qualité et leur sécurité sanitaire est garantie afin d‘éviter toute risque de transmission de maladies. Ces tissus sont distribués dans les services greffeurs du CHRU de Nancy et d’autres établissements greffeurs du Grand Est.

La Banque de Sang Placentaire (BSP) du CHRU de Nancy fait partie des 5 Banques du Réseau Français de Sang Placentaire. Elle assure la gestion, la congélation et le stockage des sangs placentaires (ou dits de cordon) donnés par les femmes enceintes et prélevés lors de l’accouchement par les sages-femmes de la Maternité du CHRU de Nancy notamment.
L’équipe de l’UTCT réalise la miniaturisation des prélèvements et leur cryoconservation, ainsi que toutes les vérifications qualité nécessaires pour confirmer que le sang peut être greffé à un malade. Après réalisation du typage HLA, l’unité de sang placentaire congelée est inscrite sur le registre national France Greffe de Moelle.

Accréditation

Le laboratoire de biologie médicale est accrédité par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) selon la norme NF EN ISO 15189 depuis 2014, lequel renouvelle sa confiance dans le système du CHRU de Nancy à chaque évaluation annuelle.

Le laboratoire de biologie environnementale est accrédité pour la recherche des légionelles (norme NF EN ISO / CEI 17025).

Activité Recherche

La recherche clinique du CHRU de Nancy est réalisée en étroite collaboration avec les équipes du pôle Laboratoires largement impliquées dans les analyses indispensables aux nombreux protocoles et études en cours, et aux activités des centres de compétence et de référence de l’établissement prenant en charge les maladies rares.

Le laboratoire est partie prenante de la Fédération Hospitalo Universitaire ARRIMAGE coordonnée à Nancy. Afin de prévenir l’apparition des maladies liées à l’âge (vieillissement pathologique) et d’améliorer ainsi le nombre des années de vie en bonne santé, la FHU vise à découvrir des mécanismes communs, les biomarqueurs et les cibles thérapeutiques innovantes pour les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, les maladies ostéo-articulaires et les pathologies liées à l’obésité.

Il dispose également d’une plateforme dédiée de cytomique (Nancytomique) pour l’étude des cellules rares, atout majeur pour la recherche contre le cancer et les pathologies vasculaires aiguës et chroniques.


Photo en-tête de page ©Catherine Lin