entete grossesse risque

Grossesse à risque

Suivi des grossesses à risque

Le suivi d’une grossesse à risque est systématiquement assuré par l’un des médecins de la Maternité du CHRU de Nancy (établissement de type 3), dans le cadre de consultations adaptées et en hospitalisation si nécessaire.

La grossesse peut être considérée à risque dès le début en cas de maladie avant la grossesse (diabète, maladie cardiaque…) ou bien en cours de grossesse (apparition d’une hypertension artérielle par exemple).

Grossesse à risque ne signifie pas danger immédiat mais nécessité d’un suivi plus attentif, voire plus rapproché.

Ce suivi est décidé par la sage-femme ou le médecin, soit dès le début, soit dès l’apparition d’un risque, après avis spécialisé.

Médecine fœtale et diagnostic prénatal

Les consultations de médecine fœtale concernent les grossesses en cours pour lesquelles un risque d’anomalie a été détecté, suite à une échographie ou à un dépistage de la trisomie 21.

Ces rendez-vous sont donnés sur demande de votre sage-femme ou de votre médecin.

Cela ne signifie pas que votre fœtus présente effectivement une anomalie mais que des examens supplémentaires sont nécessaires.

Consultations réalisées au sein de l’unité de médecine fœtale du lundi au vendredi (Bâtiment Hartmann, 1er étage - 03 83 34 43 29).

Le Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal réunit tous les spécialistes de médecine périnatale (obstétriciens, radiologues, pédiatres, généticiens, chirurgiens pédiatres, biologistes, foetopathologiste) pour discuter des dossiers les plus compliqués.
Lire l'article

Amniocentèse et autres prélèvements

Afin de détecter un éventuel problème au niveau des chromosomes de votre fœtus, différents prélèvements peuvent être réalisés pendant la grossesse en fonction du terme et de la maladie suspectée : amniocentèse, prélèvement de villosités choriales, ponction de sang fœtal…

Ces prélèvements comportent tous un risque pour la grossesse (environ 1% de fausse-couche), raison pour laquelle ils ne sont proposés qu’en cas de risque important de maladie.

Ces gestes sont programmés lors de la consultation de médecine fœtale durant laquelle toutes les informations vous seront apportées et votre consentement recueilli (vous êtes libre de refuser le geste).

Les résultats sont rendus lors d’une nouvelle consultation de médecine fœtale ou par le praticien vous ayant adressée si vous le souhaitez.

En cas de résultats normaux, le suivi peut être assuré par votre médecin ou votre sage-femme.

En cas d’anomalie, les praticiens de médecine fœtale seront à votre écoute pour discuter de la suite de la grossesse.

Transfusion chez le fœtus

Il peut arriver que le fœtus développe une anémie (allo-immunisation rhésus ou infection au parvovirus B19 par exemple). Elle peut être recherchée de façon systématique lors de certaines maladies ou être découverte à l’occasion d’une échographie.

La Maternité du CHRU de Nancy dispose d’un plateau technique permettant de réaliser des transfusions chez votre fœtus pendant la grossesse. C’est un geste qui n’est pas sans risque, pratiqué uniquement avec l’assurance d’un bénéfice pour le fœtus.

La transfusion nécessite votre hospitalisation pour une surveillance dans les jours qui suivent.

Le suivi ultérieur de la grossesse doit être assuré par un médecin habitué à ce type de situation. Si ce n’est pas le cas de votre gynécologue, vous pouvez vous adresser à la Maternité du CHRU ou à un autre praticien plus proche de chez vous.

Le lieu d’accouchement est discuté par la suite au cas par cas, en fonction de la maladie et de l’évolution de la grossesse.

Chirurgie in utero et spina bifida

Responsable de handicaps plus ou moins sévères, le spina bifida est une malformation congénitale de la colonne vertébrale et de la moelle épinière. Deux options étaient proposées jusqu’ici aux parents : l’Interruption Médicale de Grossesse ou la fermeture chirurgicale de la malformation à la naissance.

A présent, l’intervention avant la naissance fait partie de l’arsenal thérapeutique proposé par l’équipe multidisciplinaire expérimentée du CHRU de Nancy.

Les bénéfices attendus sont variables selon chaque situation : faire passer un enfant en fauteuil roulant à un statut de « marchant », avec ou sans orthèses, diminuer le risque d’hydrocéphalie et améliorer la cognition.

En savoir +

Grossesse multiple

Une grossesse gémellaire (présence de plus d’un fœtus) n’est pas obligatoirement une grossesse à risque, mais nécessite au minimum un suivi par un médecin. Signalez-le lors de votre prise de rendez-vous.

Le suivi échographique est plus important : une échographie au minimum tous les mois voire toutes les deux semaines.

Si le suivi est sans complication et si vous ne vous mettez pas en travail spontanément, l’accouchement sera provoqué en avance par rapport à une grossesse plus classique. Moment précis et méthodes utilisées vous seront expliqués en consultation.

En cas de grossesse triple ou plus (type de grossesse aux risques non négligeables), vous serez informée en consultation spécialisée, des différentes prises en charge possibles comme la réduction embryonnaire.

Grossesse gémellaire ou même triple ne veut pas nécessairement dire « césarienne » : la majorité des femmes peuvent accoucher par voies naturelles.

Grossesse et addictions

Une équipe de professionnels formée (sages-femmes, pédiatre, psychiatre) aux côtés de l’équipe de gynécologie-obstétrique, accueille et suit les femmes enceintes dépendantes aux produits légaux (tabac, alcool, médicaments) et illégaux (cannabis, héroïne, cocaïne, etc.).

L’équipe travaille en réseau avec les différents intervenants (en particulier le médecin traitant) afin de poursuivre ce suivi après la grossesse.

Le premier rendez-vous est donné dans un délai de 8 jours avec une consultation toutes les 3 semaines puis toutes les 2 semaines à partir du 5e mois et réalisation d’analyses urinaires régulières.

Information détaillée sur les risques pour la grossesse et le nouveau-né et traitement de substitution mis en place rapidement si besoin.

Contact : 03 83 34 43 85 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Néonatalogie

Lorsque l’enfant vient avant terme ou avec des problèmes de santé, il est pris en charge par la médecine néonatale du CHRU de Nancy, disposant d’une Maternité de type 3.

Pathologies prises en charge

- toutes les maladies susceptibles de survenir à la naissance de l’enfant : choc infectieux, asphyxie aiguë – au sens cellulaire - (ou souffrance fœtale aiguë), difficultés de la grossesse aboutissant à un retard de croissance et une hypotrophie, maladies génétiques comme  la trisomie 21, maladies plus graves avec des malformations

- anomalies liées au développement et à la croissance

Soins et suivi des prématurés

Dans les minutes qui suivent l’accouchement, les grands prématurés sont immédiatement pris en charge en réanimation ou dans l’unité de soins intensifs de la Maternité. Le nouveau-né reçoit du surfactant instillé dans les poumons, une assistance respiratoire et des perfusions.

Les prématurés simples sans problème majeur sont directement pris en charge par le secteur de néonatologie.

La Maternité dispose d’un lactarium qui recueille et redistribue le lait maternel dans des conditions de conservation et de traçabilité strictes, au profit de nouveau-nés fragiles hospitalisés.